Retour au menu : Périple 2018 Ouest et Nord-Ouest des États-Unis  |   Retour Accueil
 

Californie
Yosemite et le Nord-Est



 

L'un des parcs nationaux "à ne pas manquer" en Californie est bien Yosemite. Il se situe à environ 200 km à vol d'oiseau à l'est de San Francisco, au coeur de la chaîne de montagnes Sierra Nevada. Ce fut notre destination après avoir quitté la région de San Francisco. Il se distingue par ses vallées profondes creusées par les glaciers et ses sommets, ses dômes et ses parois de granite issus des entrailles de la terre. On y trouve aussi des boisés de séquoias géants dont certains sont âgés de plus de 2000 ans.

Par la suite, nous avons mis le cap vers le nord, en suivant les régions de l'est de l'État. Nous avons atteint un corridor de volcans débutant par le Parc National Lassen Volcanic et se poursuivant par le Mont Shasta et le Monument National Lava Beds. Le parcours "volcanique" se prolongera en Oregon et il sera présenté dans la prochaine page.


 


Photo : Myr, 22 juin 2018
YOSEMITE / À l'entrée Est du parc, Bon Temps Roulé franchit la "Arch Rock Entrance".
 


Photo : Myr, 20 juin 2018
YOSEMITE / Le beau rocher de granite "Lembert Dome" à l'Ouest du parc.
 


Photo : Clo, 21 juin 2018
YOSEMITE / Les sommets de granite nommés "Cathedral" vus du pré (meadow) Tuolumne.
 


Photo : Clo, 21 juin 2018
YOSEMITE / Magnifique floraison au pied des pentes de granite, le long de la route du parc.
 


Photo : Myr, 21 juin 2018
YOSEMITE / Presque rien ne pousse sur ces parois de granite. Il faut une fente dans la roche pour permettre à la végétation de s'installer.

 


Montage-photos : Myr, 21 juin 2018
YOSEMITE / C'est une saison de printemps à cette altitude. La variété de fleurs y est impressionnante.
 


Photo : Clo, 21 juin 2018
YOSEMITE / Les parois et les dômes de granite de Yosemite se sont solidifiés à cinq miles (8 km) sous la surface de la terre. Les soulèvements sous l’effet des plaques tectoniques et l’érosion les ont fait ressortir des entrailles de la terre.
 


Montage-photos : Myr et Clo, 21 juin 2018
YOSEMITE / Équilibristes traversant une petite rivière issue du lac Tenaya (ci-dessous).

 


Photo : Myr, 21 juin 2018
YOSEMITE / Lac Tenaya au centre du parc. 
 


Photo : Myr, 21 juin 2018
YOSEMITE / L'action des glaciers ayant poli le granite et ayant déposé ces grosses roches erratiques.
 


Photo : Myr, 21 juin 2018
YOSEMITE /  Les chutes, petites et grandes, sont nombreuses dans le parc.
 


Photo : Clo, 22 juin 2018
YOSEMITE / Le rocher El Capitan est très recherché pour l'escalade de ses parois.
 


Montage-photos : Clo, 23 juin 2018
YOSEMITE / Séquoias géants au sud du parc. Leurs troncs peuvent atteindre 25 pieds de diamètres et certains peuvent vivre au-delà de 2000 ans!
 


Photo : Clo, 23 juin 2018
YOSEMITE / Sur le dôme de granite "Sentinel", le plus haut sommet de la vallée de Yosemite.

 


Photo : Clo, 23 juin 2018
YOSEMITE / Belle rencontre de ce beau lézard aux yeux orangés, au sommet du dôme "Sentinel".

 


Photo : Myr, 23 juin 2018
YOSEMITE / Le rocher "Half Dome" à droite, vu du "Glacier Point".

 


Photo : Myr, 26 juin 2018
BRIDGEPORT / Sur notre route, au nord du parc Yosemite, nous sommes passés à Bridgeport, petite ville, siège du comté "Mono". Décorations devant le palais de justice (Courthouse) en vue de la fête Independence Day du 4 juillet.
 


Montage-photos : Myr et Clo, 27 juin 2018
LASSEN VOLCANIC / Les eaux bouillonnantes et les fumerolles sont permanentes à "Sulphur Works".

En mai 1914, le Lassen Peak entre en éruption, entamant un cycle de sept années d'éruptions périodiques. La région devient un parc national en 1916 en raison de l'importance des activités volcaniques.
 


Photo : Myr, 28 juin 2018
LASSEN VOLCANIC / Parois du Lassen Peak, qui culmine à 10457 pieds (3187 mètres) d'altitude.
 


Photo : Clo, 28 juin 2018
LASSEN VOLCANIC / Balles de neige au lac Helen. Lassen Peak à l'arrière plan.
 


Photo : Myr, 28 juin 2018
LASSEN VOLCANIC / Trouvez l'oeil du Lassen Peak...
 


Photo : Clo, 28 juin 2018
LASSEN VOLCANIC / Paysage paisible au lac Manzanita, au nord-ouest du parc. À l'arrière plan dort le Lassen Peak... Pour combien de temps encore?



Montage-photos : Myr et Clo, 30 juin et 1er juillet 2018
MONT SHASTA / À un peu plus d'une centaine de kilomètres au nord du parc Lassen Volcanic, on rencontre l'impressionnant Mont Shasta, un volcan lui-aussi. Altitude de 14161 pieds (4317 mètres). Il est visible à plus de 100 miles (160 km) à la ronde.
 


Montage-photos : Clo, 1er juillet 2018
LAVA BEDS / Depuis 500000 ans, le volcan du Lac Medecine a été actif. Il est situé tout à fait au nord de la Californie. Les irruptions d'il y a 30 à 40000 ans ont formé plus de 700 tunnels par où s'écoulait la lave. Le parc les nomme "Lava tube caves" ou "grottes-tunnels de lave". Plusieurs de ces "grottes-tunnels" ont été ouvertes au public. Nous avons pénétré et marché dans plusieurs dont une d'une longueur d'un kilomètre! C'est le noir absolu dans ces grottes-tunnels, on se guide à l'aide de nos frontales.

Ici, l'entrée et la sortie d'une "grotte-tunnel".
 


Montage-photos : Myr et Clo, 2 juillet 2018
LAVA BEDS / Champs de plusieurs kilomètres de lave.
 


 

UNE HISTOIRE DE PEUR!

d'une grand-mère à ses petits-enfants...

 

Dans le ventre du dragon !

Un dragon, ça crache du feu.
Un volcan, ça crache du feu.

Dans le ventre, il y a des intestins comme des tubes.

Dans le ventre du volcan de Lava Beds, en Californie, il y a des tubes.

Imaginez-vous donc, que grand-papa et moi on a marché dans les tubes du volcan. Des tubes laissés par la lave du volcan, tout noirs, tout plein de roches pointues piquantes, et ça pendant un kilomètre !!! Des fois haut et des fois où il fallait marcher en petit-bonhomme.

Êtes-vous déjà allés dans une grotte profonde, et avoir éteint toutes les lampes de poches ? C’est noir comme chez le diable, on ne voit même pas le bout de son doigt ! Et c’est un silence de mort.

 


Eh bien, c’est ce qu’on a fait, pas avec d’autres personnes, juste nous deux. Alors je vous dis que votre grand-maman tenait bien fort la main de grand-papa... Fallait pas non plus que nos frontales s’éteignent ! On avait prévu des piles supplémentaires.

En plus dans cette grotte intestinale, pas crotte, il y avait un piège, je veux dire que après un long couloir tortueux, il y avait une boucle et un risque de tourner en rond, car comme on voit rien, tous les tubes se ressemblent. Heureusement, après des hésitations, une rencontre avec deux autres personnes comme nous qui avaient fait la boucle, on s’en est tous sortis par où on était entrés. Ouf, j’ai bien apprécié de revoir le soleil. Les volcans, c’est bien intrigant... et inquiétant.

Grand-maman Myr


 

 


Retour au menu : Périple 2018 Ouest et Nord-Ouest des États-Unis  |   Retour Accueil